Accueil

L’Agence

Inscription

Programmation

Education au cinéma

RADi

Ventes internationales

Salle Tati

Diffusion européenne

FAQ

Contacts


ca


Le cinéma d'animation, s'il n'est pas majoritaire en termes de production, représente par contre la plus grosse part de la diffusion des courts métrages. Laboratoire de recherches graphiques ou narratives, il s'inscrit aussi et toujours dans des formes plus classiques reconnues de tous les publics. Car contrairement aux idées reçues, l'animation n'est pas destinée exclusivement au jeune public mais s'adresse aussi aux adultes en adoptant des formes et des thématiques adaptées.
C'est cette diversité que la collection Animation souhaite mettre en avant via des programmes constitués aux lignes éditoriales soigneusement définies.

 

Pas si monstres

Le monstre l’est parfois bien malgré lui : son aspect physique repoussant cache même parfois une bonne âme. C’est ici le cas d’un cyclope solitaire, d’un crabe paisible ou d’un homme aux bras extraordinairement longs. A l’inverse, une gentille petite fille en robe rouge peut se métamorphoser en créature infernale, avant de reprendre un masque sage et trompeur. Constitué de classiques et de films contemporains, Pas si monstres explore les multiples facettes de la monstruosité, entre gravité, poésie et humour. Jeune public (dès 6 ans)

Le cyclope de la mer de Philippe Jullien
Kali le petit vampire de Regina Pessoa
Sientje de Christa Moesker
Spooky Swabs de Isabor Sparber
Pawo de Antje Heyn
Crabe phare de Gaëtan Borde & Benjamin Lebourgeois & Claire Vandermeersh & Menjing Yang & Alexandre Veaux
L' homme aux bras ballants de Laurent Gorgiard

Afficher le contenu du programme

Monstres sacrés

Le minotaure ouvre le bal de cette sarabande de Monstres sacrés. Où l’animalité, tour à tour burtonienne, burlesque, fantastique ou absurde, est une source inépuisable d’inspiration pour les créateurs, et d’autant de formes pour leurs créatures. Entre classiques de l’animation restaurés et films contemporains multi-primés, Monstres sacrés convoque un caméléon glouton, des escargots géants, des lapins loin d’être nains, un coucou, un chien, un chat, une mouche et un papillon à une procession pleine d’effroi et de drôlerie.

Le bal du minotaure de Lorenzo Recio
Dernière porte au sud de Sacha Feiner
Our wonderful nature - The Common Chameleon de Tomer Eshed
Les escargots de René Laloux
The Cuckoo Murder Case de Ub Iwerks
La femme à cordes de Vladimir Mavounia-Kouka
Les animaux domestiques

Afficher le contenu du programme

Les petits géants

Dans le programme Les petits géants, il ne s’agira pas seulement pour les protagonistes de lutter contre une naturelle loi de la jungle. Quelle que soit leur taille ou leur condition, il sont avant tout confrontés aux démesures : de l’espace, des objets, voire de leur propre imagination. En ce sens le cinéma d’animation permet à ses auteurs de s’exprimer sans limites de contraintes techniques ou narratives : métaphores animales, recoins sensibles de l’enfance ou – plus prosaïquement – bande d’œufs en ballade, la fantaisie reste un moteur de taille XXL.

Freilandeier de Daniel Faigle
Le Château des autres de Pierre-Luc Granjon
Le vélo de l'éléphant de Olesya Shchukina
Le renard minuscule de Sylwia Szkiladz & Aline Quertain
Nain géant de Fabienne Giezendanner
La loi du plus fort de Pascale Hecquet
La queue de la souris de Benjamin Renner

Visionner le programme

Afficher le contenu du programme

Les colosses minuscules

Toute impression de puissance reste relative et les apparences sont souvent trompeuses : c’est ce que semblent nous enseigner les films du programme Les colosses minuscules. Des mondes microscopiques aux univers macroscopiques, nos sens sont bousculés par la compression du temps, la magie noire, et la mythologie. Un voyage fantastique, de l’infiniment petit vers l’infiniment grand, et dans la diversité des techniques d’animation utilisées. De quoi voire le monde qui nous entoure sous un autre angle.

Planet Σ (Planet Sigma) de Momoko Seto
Accidents, Blunders and Calamities de James Cunningham
Rhizome de Boris Labbé
Smart Monkey de Vincent Paronnaud & Nicolas Pawlowski
La révolution des crabes de Arthur de Pins
Wellington Jr de Cécie Paysant
Yùl et le serpent de Gabriel Harel
Atlas de Aike Arndt

Visionner le programme

Afficher le contenu du programme

LES ANIMMÔMES

Sous le titre commun de Bêtes humaines, les deux programmes constitués pour la Fête du cinéma d'animation par l'Agence du court métrage et l'Association française du cinéma fantastique : l'animalité, ou le rapport parfois ambigu tissé entre l'homme et l'animal.
Les films qui composent le programme Les AnimMômes en sont un représentation variée où la poésie, le fantastique, le conte et l'humour se côtoient dans un voyage extraordinaire. De la savane africaine aux plaines vietnamiennes, en passant par la jungle indienne et un village grec, ce sont autant d'expériences graphiques et de techniques d'animation qui s'entremêlent pour évoquer le lien indéfectible qui relie l'enfance au monde animal.

Flocon de neige de Natalia Chernysheva
Mille-pattes et crapaud de Anna Khmelevskaya
Mr Hublot de L. Witz & A. Espigares
Palmipedarium de Jérémy Clapin
Oktapodi de Emud Mokhberi & Quentin Marmier & Thierry Marchand & Olivier Delabarre & François-Xavier Chanioux & Julien Bocabeille
Bonsoir Monsieur Chu de Stephanie Lansaque & François Leroy

Visionner le programme

Afficher le contenu du programme

LES ANIMHOMMES

Sous le titre commun de Bêtes humaines, les deux programmes constitués pour la Fête du cinéma d'animation par l'Agence du court métrage et l'Association française du cinéma fantastique : l'animalité, ou le rapport parfois ambigu tissé entre l'homme et l'animal.
Dans Les AnimHommes, l'espèce humaine et animale se cherchent, se croisent, s'entraident et se déchirent mutuellement. Au premier ou au second plan, l'animal est tour à tour un faire valoir, une victime, ou un complice de l'homme. Parfois son meilleur ami, souvent un ennemi intime qui trouve sa place dans une relation sensationnelle exacerbée par un humour corrosif, un érotisme latent ou d'émouvantes envolées lyriques.

Fleuve rouge, Song Hong de François Leroy & Stephanie Lansaque
Oripeaux de Mathias de Panafieu & Sonia Gerbeaud
La révolution des crabes de Arthur de Pins
Oh Willy... de Emma de Swaef & Marc Roels
Chroniques de la poisse : Pas de peau pour l'ours de Osman Cerfon
La bête de Vladimir Mavounia-Kouka
Vivre avec même si c'est dur de Marion Puech & Pauline Pinson & Magali Le Huche
Mei Ling de Stephanie Lansaque & François Leroy

Visionner le programme

Afficher le contenu du programme